La Bourgogne Cyclo – 21 avril 2018 – Pierre Gadiou

Pour ma cinquième participation à La Bourgogne Cyclo avec la Patrouille Eco Cyclo, j’ai bénéficié d’un temps estival exceptionnel pour un mois d’avril. Au départ, situé à Viré dans le vignoble du Mâconnais, nous étions près de 800 cyclosportifs, nouveau record, dont 500 sur le Granfondo de 155 km et 2500 mètres de dénivelé  auquel j’ai participé sur parcours identique à celui de 2017 avec six petits cols au programme à travers vignes, forêts et petits villages bourguignons.

De nombreux participants semblaient ravis de porter leur tenue d’été pour la première fois de la saison mais la température de 29 degrés en milieu de journée a fortement durci le parcours. Dès le départ, il fallait grimper une côte d’environ deux kilomètres dans laquelle j’ai senti que mes jambes n’étaient pas au rendez-vous. Je me suis accroché pendant une quarantaine de kilomètres à un groupe d’une vingtaine de cyclos mais j’ai dû me résoudre à les laisser filer. Vers le cinquantième kilomètre, j’ai eu du mal à gérer les forts pourcentages du col des Chèvres que je passe habituellement sans trop de difficulté et pendant quelques kilomètres, je me suis retrouvé seul.

Je n’ai pas assez bu et j’ai souffert de crampes, ce qui ne m’arrive très rarement. Vers le centième kilomètre, j’ai pris le temps de m’arrêter au ravito et j’ai décidé de finir le parcours sans trop forcer en profitant des paysages avec une mention particulière pour  les points de vue remarquables sur les Roches de Vergisson et de Solutré.

Au final, je me classe 258ème sur 339 classés en 6h14, soit une moyenne de 25 kilomètre-heure et j’obtiens le brevet d’or de catégorie (60-65 ans) … bien qu’ayant mis 47 minutes de plus que l’année dernière.

A l’arrivée, le repas à base de produits locaux a été très apprécié et ceux qui le souhaitaient ont pu en profiter pour goûter à l’excellent vin local d’appellation Viré Clessé.

La Bourgogne Cyclo est une très belle épreuve que je recommande et une excellente préparation avant les cyclosportives de montagne.

Pierre Gadiou

Laisser un commentaire