Week-end Belge du 30et 31 mars

Recette :

  • 9 cyclistes et unecycliste de l’AS MeudonCyclo (plus un invitéItalientrès sympa)
  • 2 grands barquettes de frites Belge bien grasses par personne
  • 2 ou 3 cuillèresà soupe de mayonnaise par personne
  • Au moins 2 litres de bonne bière Belge,bien mérité,par personne
  • 2 assiettes copieuses de pâtesou de pizzas par personne
  • Une andouillette aux maroilles pour le régime un peu spécial de l’une des locomotives bien connue du club
  • Abondance de ces délicieusesGevulde Honingwafel (gaufre fourrée au miel)– spécialité Belge heureusement difficile à trouver à Meudon pour ceux d’entre nous qui sont un peu trop gourmands
  • Multiple ravitaillementssuperbement bien organisés – assez pour réussir à prendre quelques kilos pendant un weekend où on espérait en perdre
  • Plusieurs « monts » bien raides à > 15% mais pas très longs pour confirmer qu’on est bien au plat pays
  • Quelques kilomètres de pavés, certaine en montée jusqu’à 22% (mais les pavés bien rangés – rien à voir avec le champ de bataille de la Trouée d’Arenberg)
  • 5 ou 6 kilomètres de « plugstreets*» pour être en phase avec la mode actuelledu gravel(et pour faire la transition avec laStradeBianche renduecélèbre en France depuis 3 semaines)
  • Un vent à décorner les bœufs flamands venant du nord-ouest le dimanche matin
  • 1 gros orage le dimanchequ’on a vu à l’horizon avant de (à contrecœur) s’enfoncer dedans – assez pour être bien trempé et pour rendre les pavés du Paterberg impossiblespour la plupart des Meudonnais – il y a que les artistes belges pour y arriver car ils ont dû manger ce type de galère depuis leurs berceaux
  • Suffisamment de soleil le samedi pour faire le premier léger bronzage de l’année
  • 2 réveilstrès matinaux (05h30 et 06h00 mais après un passage à l’heure d’été – dur, dur)
  • Jusqu’à 360km de bitume, béton, pavés et gravillons selon envie – majoritairement les petites routes de campagne si particulièreà laBelgique et avec très peu de circulation.  (Souvent en béton – le paradis pour l’ancien bétonnier que je suis – pourquoi je n’ai pas réussi à vendre ça en France ?)
  • Une traversée de la très jolie ville de Ypres -ça donnaitenvie de retourner découvrir, entre autres, sa cathédrale gothique avec son immense flèche
  • Quelques jolis moulins à vent en bois (est-ce qu’il sont toujours en état de marche?)
  • 6700 coureurs, le samedi, principalement Belges, pour entourer les Meudonnais et probablement autant le dimanche
  • un mystère – comment les belges apprennent-ils à sauter sur leur vélo sur des pavés mouillés sur une pente de 22 °?

Voilà les ingrédients pour faire un weekend Belge bien réussiavec l’AS Meudon Cyclo !

Samedi 30 mars 2019 :  Cyclo Gent – Wevelgem– juste avant la belle victoire de Alexander Kristoff le dimanche à 46kmh.  Pas de Norvégiens au club mais 4 coureurs (Pierre, Yves, Bernard, Bruno) sur le long parcours de la course des pros de 219km et 4(Gilles-Antoine, Jérôme, Alan, Jean-Jacques) sur le « petit » parcours de 139km.  Beau temps et peu de vent.  Au programme les monts mythiques de Cassel, Kemmelberg et Noir. Passages en France, en Wallonie et bien sûr dans les Flandres, pays qui produit un nombre incroyable de machines à rouler (surprenant – j’ai eu l’impression qu’ils parlent peu de français et sont plus à l’aise en anglais.)  Vitesse moyennelimité par un nombre incroyable de virages à 90° souvent avec des gravillons.  Pas le plus beau parcours du pays mais quelques kilomètressympas le longde la rivièreLeieavec le vent de dos pour avoir l’impression de finirà la vitessedes pros.

Dimanche 31 : Cyclo E3 Johan Museeuw – le surlendemain du succès de Zdenek Stybar à 43kmh devant deux Flamands. Partant de Harelbeke, très joli parcours casse pattes, beaucoup plus varié que le samedi et avec en prime les fameux Paterberg, Oude Kwaremont et Taaienberg.  Pierre, Yves, Gilles-Antoine, Jérôme sur le long parcours de 148km ; Christian, Bernard, Alan sur 119 et Jean-Jacques sur 78.(J’ai quand même pris un coup de vieux quand Nicolas, notre invité Italien, nous a doublé comme un avion à 20k de l’arrivée alors qu’il avait déjà fait 30km de plus que nous !).

Et n’oublions pas Nicole qui a fait autant de kilomètres que les gars pour collecter ses points de passage dans le Nord.

Merci au bureau du club pour l’organisation de ce super weekend.  C’était une découverte pour moi après mon baptême sur La Ronde l’année dernière. Et à tout le club je dis que si vous n’avez pas encore fait ce pèlerinage au Mecque de la petite reine, je recommande fortement de le faire pour découvrir l’ambiance si différentede ce plat(?) pays à forte culture vélo.

(*plugstreets = d’étroits chemins mi-terremi-gravier qui sillonnent le Bois de Ploegsteert (dans l’entité wallonne de Comines-Warneton), théâtre de la cruelle guerre des tranchées lors du conflit de 14-18. Un conflit dont on fêtera le centième anniversaire de l’Armistice le 11 novembre prochain.)

Alan


Laisser un commentaire