Gand Wevelgem cyclo par Pascal Vanhoutte

Wevelgem samedi 8H00 et 6 degré avec un ciel nuageux mais du bleu et le soleil qui pointe son nez à l’horizon.
Engagement vite ce n’est plus proximus qui organise et ça se voit mais l’organisation belge reste toujours bien réglé. 
8h15 départ parmi un groupe oups ça roule vite soudain 35/38 dans les zig et zag on remonte sur d’autres groupes et je décide de rester à l’abri de la bise nordique dans un peloton qui navigue entre les 30/35 km/h. On ira comme ça jusqu’à Yper (Ypres) la traverser de la ville par les rue pavés mis du monde à la trappe surtout qu’en sorti ça a accéléré face au vent jusqu’au premier ravitaillement ou je me suis posé (pipi,plein du bidon eau pour sauter le ravito 2. Forcément tu repart sans le groupe qui navigue dans la cohue de centaines de filles et gars. Pas grave, Km 55 les choses sérieuses commencent par le Monts des CATS, et s’enchaineront jusqu’au Km 100, avec comme point fort le BANEBERG (l’état de la chaussée, pouah heureusement c’est sec !) et le KEMMELBERG cette fois-ci tout en ligne droite pour arrivé à la zone pavé (pour ceux qui connaissent).
Km 70 dans la descente du Mont Blanc la chaine ce met à faire YoYo avec la cassette arrière, je finirai pas trop rassurer les 70 derniers Km puisqu’à chaque fois que je ne pédalai pas la chaine faisait son cirque en tapant dans les rayons. La solution pédaler pour éviter ça d’autant que les vitesses passaient bien. Je pense que ma roue mavic céramic est fatiguée des pavés…..
Nouveauté Km 100 et 102,  2 ribines (chemins de terre, cailloux et mélange de béton goudron) d’une longueur de 2100m chacun. Km 104 3ème ravito là je fais le plein des bidons et de bananes 2/3 gaufres et ça repart pour les 36 derniers km face au vent dont les 20 derniers en lignes droite le long du canal (ça aussi j’avais pas fait). Cette dernière partie fut dur dur seul incapable de tenir un groupe qui me doublait et impossible de ne pas pédaler (chaine), enfin Wevelgem l’arche de l’arrivé toujours aussi encombré, lol! 
Et c’est sous un ciel bleu ensoleillé que je pu me requinqué à l’aide d’un gobelet de Kwaremont et d’une fritte.
Le temps est anecdotique puisqu’aux  arrêts pipi (noir de monde) il faut aussi respecter le code de la route arrêt carrefour parfois non sécuriser et cette fichue roue libre ….Néanmoins pour les curieux les 140Km en 5H40′.
Week end prochain le ronde au milieu des 16 000 participants inscrits, puis Roubaix.
@+ bonne route
Pascal V.

La Gouin 2018 : DANTESQUE

Première course du Trophée Challenge Vélo ce dimanche 4 mars à Mennecy. Météo prévue pourrie, pluie et froid, mais j’en ai vu d’autre alors l’idée de ne pas y aller ne me traverse même pas l’esprit. Mon objectif au départ est de rentrer dans le top100, ce qui serait une bonne perf ici vu le nombre de coursiers qui viennent en début de saison.

Mais voilà, c’est quand même la première fois que j’ai ce type de météo en cyclo, et je fais une grosse boulette vestimentaire …. couvert mais pas assez étanche !

Au départ, c’est déjà mouillé. Je me débrouille pour être bien placé avant le vrai départ qui se fait 2km environ après le fictif. Et c’est parti à donf bien évidemment. Je tiens le coup et reste dans le premier paquet jusqu’à la première cote, bien « au chaud ». Là, la première sélection se fait, un groupe d’une cinquantaine se détache devant, mais je sais que ça va trop vite pour moi et je laisse filer. Je prends un deuxième paquet que je vais garder pendant les premières 2h30.

Ca roule bien, je prends quelques relais, mais au bout d’une heure je suis déjà congelé, transi, mouillé …. un vrai plat « Picard ». Je survis mais je commence à me poser des questions car je suis dans un sale état et il reste de la route.  Dans un reflexe j’essayer de m’alimenter mais impossible d’attraper quoi que ce soit dans mes poches, je ne sens absolument rien au niveau des mains, j’arrive à peine à changer de vitesse. Forcément, je tétanise sérieusement et je saute en haut de l’avant dernière cote. Grand moment de solitude, je me retrouve seul, vent de face, le cauchemar …. je regarde derrière : personne en vue, alors je continue.

Dernière cote, Champcueil, plus rien dans le moteur, je mets pieds à terres dans la pente la plus dure que je n’arrive plus à monter. L’orgueil en prend un sacré coup. Je vois un gros groupe me passer. Puis en haut j’accroche un coureur et je me fixe à sa roue jusqu’à l’arrivée. On ne va pas très vite,  mais je ne peux même pas lui prendre un relai, il va me ramener à l’arrivée. Ouf ! A peine passé la ligne, j’ingurgite 2 thés bouillants. Le retour à la voiture et le déshabillage sont des calvaires. Je mettrai 2 bonnes heures avant d’arrêter de grelotter et malgré le repas chaud servi à l’arrivée. Je m’en souviendrai de celle là.

Pour conclure, excellente organisation comme d’habitude, excellents signalements à tous les croisements. Et le repas à l’arrivée bien aussi, spécialités belges cette année ! Frites et fricadelle + bière, c’est bon au moins pour le moral !!

Rendez vous pour la 2e étapes du Challenge le 7 avril, La Morvandelle. Je brûle un cierge pour un peu de soleil …

 

Reprise des courses et cyclosportives

Ce dimanche 4 Mars, jour de départ du Paris Nice 2018, avec une magnifique arrivée à Meudon, quelques courageux Meudonnais ont bravé les conditions météo hivernales pour faire briller nos couleurs.

Sur la Jacques Gouin, cyclosportive au départ de Mennecy (91), Laurent Guilmeau termine 124ème et 36ème dans sa catégorie sur 290 coureurs classés. Le parcours a dû être amputé de son secteur pavé, impraticable ce dimanche. Bravo Lolo pour ton courage!

A Orphin (78), Roland et Jonathan ont pris le départ des courses FSGT organisées par l’USPRC, mais n’ont pas pu terminer, transis de froid. Bravo les gars malgré tout.

Dimanche 11 Mars, direction Villejust pour de nouvelles courses FSGT, avec espérons le une météo plus clémente. Il est temps de lancer la saison pour de bon!

Rappel: Assemblée Générale Lundi 4 décembre

Le Bureau vous rappelle que notre Assemblée Générale aura lieu ce lundi 4 décembre à 19h30 au Complexe Sportif René Leduc (Salle de Restaurant).

Il s’agit de notre dernier rdv de l’année, alors venez nombreux vous exprimer sur la vie de notre section!

Convocation AG 4 décembre 2017

D’ici là, bonne fin de semaine et soyez prudents sur les routes ce weekend, la météo ne s’annonce pas très favorable.

Baptiste

La Viking 2017 (par Laurent G.)

C’était ma 2e participation à cette cyclo au départ de Jumièges près de Rouen, dans les méandres de la Seine.

C’est à 2h / 2h30 de Meudon, ça reste accessible, et le prix est très abordable : 15€ pour les licenciés hors repas, repas 9€ ou sandwich boisson 5€

Le parcours change chaque année. On alterne entre des lignes droites sans abri, des portions avec des vraies cotes, des parties vallonnées, 1000m de dénivelé pour le parcours de 99km, c’est assez complet.

419 partants dans la nasse sur ce parcours. Il fait plutôt bon, pas de soleil mais une quinzaine de degrés. Un peu de vent mais pas trop (ouf !!)

Le départ est prépondérant ici. Le sas est très étroit et on enchaine avec une longue ligne droite de quasi 10km et assez large en bord de Seine.

Il faut donc être bien placé :  je tronque l’échauffement pour me placer dans le sas 20 bonnes minutes avant le départ. Malgré ça, je me retrouve à peu près au milieu du peloton.

Donc gaz directement pour quelques bornes afin de raccrocher la tête, en profitant au maxi des bonnes roues, celles de ces fameux Golgoths avec deux fois mon tour de cuisse …

La première cote de 3km au bout de 11km va faire la première sélection et former les groupes donc il faut être bien placé.

Malade depuis mardi et juste remis je ne sais pas trop où j’en suis de ma condition.

Je décide de vraiment gérer ma montée au capteur de puissance (ya pas que Froomey et Dumoulin …), ne pas me mettre dans le rouge afin de pouvoir enchainer en haut et récupérer un maxi de groupes sur le plat.Ça se déroule à peu près comme ça et j’arrive à garder le groupe de tête.

2e cote au bout de 35km. Je gère de la même manière mais je suis moins bien placé à l’approche et un groupe de tête se forme sans moi.

Sur le moment je ne sais pas du tout combien de coureurs sont devant, je ne comprendrai qu’au classement final : une trentaine.

Donc 2e groupe pour moi, d’une trentaine de coureurs également avec lequel je vais au bout à très bon rythme, on finira à 37km/h de moyenne.

Je passe quelques relais histoire de participer, ça roule vraiment bien, et les relances sont tendues jusqu’au bout, ça pique !

J’en garde un peu pour l’arrivée, mais ya encore de la grosse cuisse et grosse PMA dans ce groupe.

Au final, je fais ma meilleure place jamais réalisée en cyclo, 42eme sur 419,  12e de ma catégorie (E) sur 100.

Je finis donc cette saison sur une bonne note et avec le sourire, ce qui me fait un peu oublier la déception de la Scott à Annecy fin aout qui n’avait été que souffrance.

Concernant l’organisation, je l’ai trouvée très bonne, c’est rodé, aucun problème de circulation ou de protection de carrefours, tout était nickel, je conseille.

Laurent Guilmeau

Bourgogne cyclo

Salut à tous,

Mon compte rendu de la Bourgogne Cyclo est en grande partie similaire à celui de Baptiste.
Départ rapide pour essayer de rattraper les autres meudonnais, car je suis parti du sas 2 des loqueteux ! 😉
Au bout de 20km je me résigne, mais continue à prendre des relais avec 4 autres au sein d’un peloton de 40. Arrive la première sérieuse cote à 45km. Le peloton se scinde en 2, ou plutôt 3 avec moi qui suis entre les 2. S’en suis un bon 70km de solitude et de côtes avec hémorragie de watt. Au 2e ravito, je m’arrête et trouve un gars aussi cuit que moi pour finir moins seul. Bien que quasiment à l’arrêt dans chaque côte, nous ne serons pas doublés ?!
J’ai donc eu tout le temps pour bien profiter des magnifiques paysages avec une température idéale pour moi qui n’aime pas trop la chaleur. Le parcours est vraiment usant, mais, je l’espère, une bonne préparation pour les suites alpestres…
En tout cas, ça fait bien prendre conscience du travail qu’il reste à fournir.
à bientôt sur les routes
Christian