Résultats des courses des 11 et 12 mai 2019

Encore et toujours un feu d’artifice de podiums et de victoires pour l’AS Meudon cyclisme!

Dimanche 12 mai, en UFOLEP, Lionel frôle la victoire en finissant 2ème à Morangis en 2ème catégorie, grâce au boulot de Jean-Paul qui contrôle le peloton. Dans le même temps, Gilbert Hannouche finit 2ème en 1ère catégorie sous les couleurs de son club UFOLEP (Vélo Club Saint Germain des Prés). Grosse course de nos meudonnais!

Samedi 11 et dimanche 12, 2 équipes meudonnaises étaient au départ du Tour Sud Yvelines, organisé par l’US Poigny Rambouillet Cyclisme et Rambouillet Territoires.

Hicham et Pirlouit à l’échauffement avant le Prologue

En 4/5/6, la performance du weekend est à mettre au crédit d’Hicham Qasmi, vainqueur du prologue et de la dernière étape. L’équipe, complétée par Roland Jourdain, Paul Gréaume (Anet Vélo Club) et Gilles Paniez (EC Vélizy), a été très performante tout le weekend, et a tout fait pour aider Hicham lors de sa victoire dimanche après midi. Dommage que la victoire finale ait échappé à Hicham qui avait les moyens pour l’emporter.

Hicham, leader du général en 4/5/6 après 2 étapes
Victoire d’Hicham sur la 4ème étape!

En 1/2/3, Eric Brenner, Pirlouit Léberon (CS Mainvilliers), Bertrand Cordel (CC Igny Palaiseau), Guillaume Caron (VC Villejust), et moi même avons fait notre maximum pour bien figurer. Guillaume, malade, a malgré tout terminé l’épreuve avec beaucoup de courage. Bertrand a œuvré aux bons résultats d’Eric et Pirlouit tout le weekend. Pour ma part, je termine sur une lourde chute à 15km du terme de la 4ème étape, sans gravité heureusement, à cause d’un boyau explosé en entrée de virage.

Eric (et Pirlouit caché à gauche de l’image) lors de la 4ème étape
Bertrand n’a pas ménagé ses efforts lors de la 4ème étape pour ramener le peloton sur les échappés.
L’équipe meudonnaise 1/2/3 au départ du CLM par équipes

L’ambiance autour de cette épreuve a été excellente pour l’ensemble de l’équipe meudonnaise , nous avons passé un formidable weekend et fait de belles rencontres. Merci à tous et bravo pour vos résultats!

Baptême sur piste

Merci au club d’avoir organisé une seconde session de baptême sur piste au vélodrome national de St Quentin en Yvelines. Super ambiance, un cadre et un outil magnifique. Un grand moment vécu avec le club. Pour les participants : N’hésitez pas à ajouter les photos prises

Patrick Klein

BBQ du 1er mai

28 personnes, bénévoles ou conjoints, ont pris part à ce moment festifs, avec un repas pantagruélique, que du bonheur pour tous afin de fêter le lancement officiel de nos nouveau BBQ. Prochain BBQ le 15 juin (avec inscription à l’avance) ouvert à tous les adhérents et leur conjoint. Merci aux participants. Christian C



Remerciements

Peu d’heures de sommeil ces derniers jours, mais une énorme satisfaction du nouveau succès de ce Prix de la Ville de Meudon 2019 grâce à tous les bénévoles! Merci encore à chacune et chacun d’entre vous pour votre énergie, votre bonne humeur, et ces bons moments passés ensemble!

Nous avons accueilli hier 305 coureurs, femmes et hommes, au départ des différentes courses. Ce n’est pas le record absolu de l’an dernier, mais peu importe, les coureurs nous ont fait part de leur grande reconnaissance pour la qualité de l’organisation et de la sécurité, et c’est bien le plus important.

En dehors d’une grosse chute dans la course de 4ème catégorie lors d’un passage sur la ligne d’arrivée, l’ensemble des courses s’est déroulé dans d’excellentes conditions de sécurité, grâce au respect des consignes par les signaleurs et les coureurs. La protection des courses par les voitures et motos est un réel atout, et la protection du circuit par les barrières a probablement permis d’éviter que des inconscients ne viennent percuter les pelotons. Bravo et merci à toutes celles et ceux qui ont protégé les coureurs.

Nous souhaitons un rapide rétablissement à Hicham, pris dans la chute, et qui souffre de quelques contusions mais a priori rien de grave. Parmi les autres coureurs, pas de blessure grave mais quelques points de suture pour un coureur de Vélizy, et un poignet très douloureux pour un coureur de Morsang sur Orge. Personne n’a dû être transporté à l’hôpital.

Côté résultats, l’AS Meudon a été en vue hier, sur ses terres, et nous en sommes tous fiers:

  • Bravo à Lionel pour sa 3ème place au scratch de la course 1ère/2ème/3ème catégories et sa victoire en 3ème catégorie,
  • Bravo au groupe des 1/2/3, qui décroche le prix d’équipe contre de grosses équipes (Vélizy, Saint Quentin en Yvelines, VeloTeam 78, UC Gambais, Team CRC Vanves, etc….) avec les places de Lionel, Gilbert, et Eric, sans oublier les autres combattants 😉
  • Bravo à Roland, dans la bonne échappée en 4ème catégorie, et qui termine à une magnifique 4ème place après s’être battu jusqu’au bout pour tenter d’accrocher le podium. Guillaume, par son travail au sein du peloton, a bien oeuvré pour permettre le développement de l’échappée.
  • Bravo à Philippe, Michael, et Bernard, dont c’était le retour en compétition en 5ème catégorie.
  • Et enfin Gérard, en 6ème catégorie, qui a bien tenté de l’emporter mais est tombé sur un os.

La journée n’est superbement terminée par un BBQ gargantuesque au local, en présence de Claude Muret (président de l’ASM) et de sa femme, de Jocelyne et Jacky Lebars, commissaires de course et bénévoles dévoués de la fédération FSGT, et d’une trentaine de bénévoles du club et de leurs proches, le tout sous un magnifique soleil! Merci à Gilles et Christian pour avoir entièrement géré la préparation de ce super monment (et à nos cuistos du jour!)

Vous l’aurez compris, votre président est fier de vous!

Prochain rdv: baptême piste samedi 11 mai (mail à venir ce soir).

Bon repos, et à très bientôt pour la reprise du calendrier habituel.

Baptiste

PS: si vous avez pu prendre des photos hier, de la course ou du BBQ, merci de me les transmettre par le moyen qui vous semble le plus approprié: mail, mms, whatsapp, etc… j’essaierai d’alimenter notre site et la page Facebook du club avec ce que je peux récupérer.

Stage sur l’île de Lanzarote (Espagne)

Voici quelques photos de l’île de Lanzarote où nous avons passé une semaine au soleil « 25 degrés minimum » les parcours que nous avons effectués sont accessibles à tous, sans difficultés notables avec des routes magnifiques sans circulation. En passant par le Parc National de TIMANFAYA, Playa Blanca, Mirador Del Rio, Les jardins de cactus.Les paysages sont somptueux.

LA PLAGE
MIRADOR DEL RIO

Brevet des 5 rivières à Woluwe St Lambert (Be) du 20 au 22/4/19

Malgré l’annulation du programme club pour cause de désengagement de la commune belge, nous étions ce Week-end de Pâques 6 meudonnais dont 5 cyclos à venir rouler et festoyer avec nos amis Woluwéens. Jean Pierre, Gilles, et moi même avons participés au brevet du samedi avec un départ d’Issy les Moulineaux à 4h15. Un super parcours modifié de 95km plus bucolique que l’année passée, par un temps jamais rencontré à Brussel pour le Week-end de Pâques. Après une bonne douche à la Rotonde, déjeuner sur place invité par le CWL en présence de Sonia et Lysiane. Quelques emplettes l’après midi puis diner avec le renfort Meudonnais de Jean-Jacques et Joelle cette fois en présence du président et de son épouse du CWL Christian et Nadine. Nous avons rejoint notre chambre vers22h30. Dimanche matin 9h c’est une équipe encore plus renforcée avec la présence de Michel G, soit 5 cyclos de Meudon pour leur sortie club soit une 60ène de km avec un arrêt buvette au bord d’un des canaux. Douche, Déjeuner pour nous 6 encore sous l’invitation de nos amis belges en présence de Lysiane, puis retour en France pour J.P, Gilles et moi. Nous ne pouvons que les remercier GRANDEMENT en espérant les recevoir au moins aussi bien en gage de reconnaissance lors de leur venue pour le Toboggan du 20 octobre prochain.

Christian C

Week-end Belge du 30et 31 mars

Recette :

  • 9 cyclistes et unecycliste de l’AS MeudonCyclo (plus un invitéItalientrès sympa)
  • 2 grands barquettes de frites Belge bien grasses par personne
  • 2 ou 3 cuillèresà soupe de mayonnaise par personne
  • Au moins 2 litres de bonne bière Belge,bien mérité,par personne
  • 2 assiettes copieuses de pâtesou de pizzas par personne
  • Une andouillette aux maroilles pour le régime un peu spécial de l’une des locomotives bien connue du club
  • Abondance de ces délicieusesGevulde Honingwafel (gaufre fourrée au miel)– spécialité Belge heureusement difficile à trouver à Meudon pour ceux d’entre nous qui sont un peu trop gourmands
  • Multiple ravitaillementssuperbement bien organisés – assez pour réussir à prendre quelques kilos pendant un weekend où on espérait en perdre
  • Plusieurs « monts » bien raides à > 15% mais pas très longs pour confirmer qu’on est bien au plat pays
  • Quelques kilomètres de pavés, certaine en montée jusqu’à 22% (mais les pavés bien rangés – rien à voir avec le champ de bataille de la Trouée d’Arenberg)
  • 5 ou 6 kilomètres de « plugstreets*» pour être en phase avec la mode actuelledu gravel(et pour faire la transition avec laStradeBianche renduecélèbre en France depuis 3 semaines)
  • Un vent à décorner les bœufs flamands venant du nord-ouest le dimanche matin
  • 1 gros orage le dimanchequ’on a vu à l’horizon avant de (à contrecœur) s’enfoncer dedans – assez pour être bien trempé et pour rendre les pavés du Paterberg impossiblespour la plupart des Meudonnais – il y a que les artistes belges pour y arriver car ils ont dû manger ce type de galère depuis leurs berceaux
  • Suffisamment de soleil le samedi pour faire le premier léger bronzage de l’année
  • 2 réveilstrès matinaux (05h30 et 06h00 mais après un passage à l’heure d’été – dur, dur)
  • Jusqu’à 360km de bitume, béton, pavés et gravillons selon envie – majoritairement les petites routes de campagne si particulièreà laBelgique et avec très peu de circulation.  (Souvent en béton – le paradis pour l’ancien bétonnier que je suis – pourquoi je n’ai pas réussi à vendre ça en France ?)
  • Une traversée de la très jolie ville de Ypres -ça donnaitenvie de retourner découvrir, entre autres, sa cathédrale gothique avec son immense flèche
  • Quelques jolis moulins à vent en bois (est-ce qu’il sont toujours en état de marche?)
  • 6700 coureurs, le samedi, principalement Belges, pour entourer les Meudonnais et probablement autant le dimanche
  • un mystère – comment les belges apprennent-ils à sauter sur leur vélo sur des pavés mouillés sur une pente de 22 °?

Voilà les ingrédients pour faire un weekend Belge bien réussiavec l’AS Meudon Cyclo !

Samedi 30 mars 2019 :  Cyclo Gent – Wevelgem– juste avant la belle victoire de Alexander Kristoff le dimanche à 46kmh.  Pas de Norvégiens au club mais 4 coureurs (Pierre, Yves, Bernard, Bruno) sur le long parcours de la course des pros de 219km et 4(Gilles-Antoine, Jérôme, Alan, Jean-Jacques) sur le « petit » parcours de 139km.  Beau temps et peu de vent.  Au programme les monts mythiques de Cassel, Kemmelberg et Noir. Passages en France, en Wallonie et bien sûr dans les Flandres, pays qui produit un nombre incroyable de machines à rouler (surprenant – j’ai eu l’impression qu’ils parlent peu de français et sont plus à l’aise en anglais.)  Vitesse moyennelimité par un nombre incroyable de virages à 90° souvent avec des gravillons.  Pas le plus beau parcours du pays mais quelques kilomètressympas le longde la rivièreLeieavec le vent de dos pour avoir l’impression de finirà la vitessedes pros.

Dimanche 31 : Cyclo E3 Johan Museeuw – le surlendemain du succès de Zdenek Stybar à 43kmh devant deux Flamands. Partant de Harelbeke, très joli parcours casse pattes, beaucoup plus varié que le samedi et avec en prime les fameux Paterberg, Oude Kwaremont et Taaienberg.  Pierre, Yves, Gilles-Antoine, Jérôme sur le long parcours de 148km ; Christian, Bernard, Alan sur 119 et Jean-Jacques sur 78.(J’ai quand même pris un coup de vieux quand Nicolas, notre invité Italien, nous a doublé comme un avion à 20k de l’arrivée alors qu’il avait déjà fait 30km de plus que nous !).

Et n’oublions pas Nicole qui a fait autant de kilomètres que les gars pour collecter ses points de passage dans le Nord.

Merci au bureau du club pour l’organisation de ce super weekend.  C’était une découverte pour moi après mon baptême sur La Ronde l’année dernière. Et à tout le club je dis que si vous n’avez pas encore fait ce pèlerinage au Mecque de la petite reine, je recommande fortement de le faire pour découvrir l’ambiance si différentede ce plat(?) pays à forte culture vélo.

(*plugstreets = d’étroits chemins mi-terremi-gravier qui sillonnent le Bois de Ploegsteert (dans l’entité wallonne de Comines-Warneton), théâtre de la cruelle guerre des tranchées lors du conflit de 14-18. Un conflit dont on fêtera le centième anniversaire de l’Armistice le 11 novembre prochain.)

Alan


Rallye de Boulogne Etangs de Hollande Châteauneuf Boulogne du 6/4/19

Merci pour votre participation massive au rallye de Boulogne de samedi dernier permettant de rapporter une coupe du 3ème club le mieux représenté, 21 cyclos Meudonnais , 6 sur le 220km AR jusqu’à Châteauneuf  et 15 sur le 110km AR jusqu’au étangs de Hollande. Quel plaisir de voir autant de Meudonnais se lever de si bon matin pour venir rouler par beau temps sur une belle randonnée.

Weekend flahute des meudonnais (2/2)

Grand Prix E3 Johan Museeuw Cyclo – dimanche 31 mars 2019

Le dimanche matin à 7h45, nous avons pris le départ du Grand Prix E3 à Harelbeke

2000 cyclistes étaient présents sur cette épreuve.

Gilles, Yves et moi sur le grand parcours de 149 km et 1800 mètres de dénivelé.

Alan, Bernard, Christian et Jérôme sur le parcours de 119 km

Nicole et Jean-Jacques sur le parcours de 78 km

Souffrant d’une blessure mal placée, Bruno n’a malheureusement pas pu prendre le départ.

Le temps était moins favorable que la veille : température de cinq degrés, un vent assez fort et une grosse masse nuageuse vers le nord un peu inquiétante.

Tous les meudonnais ont roulé ensemble jusqu’à la séparation des parcours vers le quarantième kilomètre.

Le grand parcours incluait 12 côtes (berg en flamand) souvent très raides dont quatre monts pavés mythiques qui figurent régulièrement au programme du Tour des Flandres : Taienberg, Stationsberg, Paterberg et Oude Kwaremont.

Une grosse averse nous a bien arrosés peu avant l’ascension du célèbre Taienberg, mur pavé de 900 mètres avec une pente de 16% dans lequel Tom Boonen a souvent attaqué. Lorsque les pavés sont trempés, ce genre d’ascension est encore plus stressant et nous étions soulagés d’atteindre le sommet sans encombre. Les liaisons entre ces côtes se faisaient sur des petites routes en mauvais état avec des descentes très raides et un peu dangereuses. Je n’étais pas en grande forme après les efforts de la veille et handicapé par une tendinite au bras droit persistante. Yves et Gilles ont dû m’attendre un peu ce dont je les remercie. Vers le 80ème kilomètre, la côte en mauvais pavés du Stationsberg pas très raide mais longue d’un kilomètre nous a bien secoués. Cependant, le plus dur restait à faire.  Au centième kilomètre, après un virage à droite à 90 degrés, se présentait le Paterberg, mur pavé de 400 mètres avec une pente maximale de 20,3% dans lequel Fabian Cancellara a forgé ses victoires dans le Ronde et le E3. Ne pas mettre pied à terre dans cette côte est un défi qu’Yves et moi avons réussi alors que de nombreux cyclistes finissaient à  pied. Cinq kilomètres plus loin, il nous fallait affronter le célèbre Oude Kwaremont, la plus longue côte pavée de Belgique (2,2 km) classée depuis 1993 dont la pente maximale est de 11,3%. Après une rapide descente, se présentait le Karnemelkbeekstraat, redoutable côte surnommée le col E3 longue de 1,5 km avec un long passage à 18%, dans laquelle Peter Sagan a bâti sa victoire dans le E3 à deux reprises. Un ravitaillement au sommet était bienvenu avant les quarante derniers kilomètres comprenant deux côtes raides: le Kluisberg et le Tiegemberg et une vinqtaine kilomètres plats face au vent. A une dizaine de kilomètres de l’arrivée, j’ai laissé filer Gilles et Yves pour terminer calmement et très satisfait ce magnifique parcours avec une moyenne de 24,2 km/h.

Nous avons retrouvé les autres meudonnais et partagé frites et bière dans une ambiance joyeuse avant de reprendre la route vers Paris.

Ce weekend dans les Flandres nous a tous ravis et permis à certains de découvrir ce terrain de jeu unique qui fait partie de la légende du vélo, un passage incontournable dans une vie de cycliste.

Pierre Gadiou

Le weekend flahute des meudonnais (1/2)

10 membres de l’AS Meudon Cyclisme ont participé les 30 et 31 mars 2019 à deux randosportives belges organisées sur les parcours des célèbres classiques flandriennes Gand Wevelgem et Grand Prix E3.

Nous nous sommes retrouvés le vendredi soir dans la banlieue de Lille dans un hôtel de Wasquehall à 25 kilomètre de Wevelgem (départ de Gand Wevelgem) et 29 km de Harelbeke (départ du Grand Prix E3) et avons passé ensemble deux soirées conviviales agrémentées de quelques bières belges.

Gan-Welvelgem Cyclo – 30 mars 2019

Le samedi matin à 7h00, nous avons pris le départ de Gand Wevelgem Cyclo qui a réuni 6700 participants, 24 heures avant la course des pros. Les conditions météo étaient idéales : peu de vent ce qui est rare dans cette région, température de 7 degrés au départ et 18 degrés en milieu de journée, ciel bleu sans nuage.

Bernard, Yves, Bruno et moi-mêm avons effectué le grand parcours de 215 km,

Alan, Gilles, Jean-Jacques, Jérôme avaient opté pour le moyen parcours de 145 km

Dès le départ, nous avons emprunté à très vive allure des petites routes au revêtement parfois très dégradé dans la campagne flamande qui dégageait des odeurs d’épandage pas très agréables. De nombreux changements de direction nécessitaient des relances assez physiques et une grande prudence en raison de la présence fréquente de gravillons. Quelques faux plats montants ne facilitaient pas la tâche et après avoir suivi un peloton extrêmement rapide pendant une trentaine de kilomètres, nous avons décidé de lever un peu le pied pour préserver nos forces compte tenu de la suite du programme.

Au km 45, nous sommes passés sous l’arche de Menin construite en mémoire des soldats de la première guerre mondiale) et devant le magnifique monument gothique de la Halle aux draps à Ypres où un premier ravitaillement nous attendait.

La suite du parcours nous menait vers le Nord en direction de la mer dans les Moeren, zone plate et sans arbre redoutée par les cyclistes en raison du vent souvent présent qui nous a fort heureusement épargné en cette belle journée. Bruno a été victime d’une crevaison dans un nid de poule malheureusement non signalé par les cyclistes qui le précédaient. Nous sommes donc repartis à quatre avant d’être rejoint par d’autres groupes. Une trentaine de kilomètres plus loin, à l’entrée d’un petit secteur pavé, c’est Bernard qui a crevé et nous sommes à nouveau repartis à quatre mais avons rapidement réintégré un petit peloton.

Vers le 135ème kilomètre, nous avons abordé la partie accidentée du parcours avec huit côtes sur une quarantaine de kilomètres dont le célèbre Mont des Cats, le Mont Noir et le Mont Blanchisserie et pour finir l’ascension du mythique Mont Kemmel dont les 500 derniers mètres couverts de pavés très rustiques constitue un véritable défi avec une pente maximale de 23%. De nombreux cyclistes ont terminé cette ascension à pied et j’étais heureux en arrivant au sommet d’avoir réussi à rester sur mon vélo à la limite de l’équilibre sur mon braquet de 34X28 que j’ai trouvé bien gros …

Après la descente et quelques kilomètres très roulants, se présentaient les Plugstreets qui sont au programme de la course des pros depuis deux ans, cinq kilomètres de petites routes non goudronnées et poussiéreuses tracées en souvenir de soldats au milieu des champs et de cimetières de la Première Guerre Mondiale.

Après un dernier ravitaillement situé à trente kilomètres de l’arrivée, nous avons roulé à près de 40 km/h le long des berges de la Lys avant de passer sous l’arche d’arrivée sur la Vanackerestraat à Wevelgem avec une moyenne roulée de 30 km/h sur l’ensemble du parcours de 215 km et 1150 mètres de dénivelé.

A l’arrivée, Jean-Jacques qui en avait terminé avec le parcours de 145 km nous attendait. Tradition oblige, Jean-Jacques et moi, habitués de cette épreuve, avons accompagné Bernard, Bruno et Yves dans un petit troquet situé à côté de la ligne d’arrivée pour savourer frites, saucisses et bière dans une bonne ambiance et recharger les batteries avant le Grand Prix E3. Nul doute qu’après cette belle journée, les meudonnais qui ne connaissaient pas le parcours de cette classique regarderont la course de pros différemment, notamment l’ascension du terrible Kemmelberg.

Pierre Gadiou