compte rendu séjour Forcalquier

Le séjour à Forcalquier est terminé, le temps passe vite, voici un petit retour sur la semaine dans cette magnifique région du Luberon.
N’étant pas rompu aux séjours club, un seul il y a plus de 10 ans, je n’ai pas matière à comparer.
Tout d’abord je peux dire que le choix du lieu a été judicieux car Forcalquier est une ville agréable, vivante, avec un centre-ville historique à visiter, de nombreux commerces et idéalement bien située pour la pratique du vélo. Philippe nous a proposé des circuits variés, pour tous niveaux, dans une nature préservée, avec peu de circulation automobile. Il nous est arrivé à  plusieurs reprises de rouler sans voir une voiture pendant des km.
Quant à l’hébergement, à 300m du centre-ville, j’ai trouvé la prestation bonne dans l’ensemble. Les mobil-homes étaient en bon état, spacieux (très bien pour 2 personnes), ombragés, entourés de verdure. Pour moi, c’est mieux que l’hôtel….quelques petits couacs sans importance dans la logistique comme le manque de couverture par exemple, traités dès le lendemain.
En ce qui concerne la nourriture, le petit dej était un peu juste pour des sportifs notamment pour ceux qui aiment le salé car il n’y en avait pas. Les dîners étaient très ordinaires, mais bons dans l’ensemble. J’aurai aimé manger un peu local. Le service était souvent un peu lent, dû, me semble-t-il, à une équipe peu habituée à  recevoir des groupes. Je rajouterai que l’accueil au camping a été un peu froid au départ mais s’est réchauffé au fil du séjour, comme la météo du reste!!
Pour finir, il y a eu une très bonne ambiance au sein du groupe mais j’imagine que c’est le cas à  chaque séjour.
Sur une échelle allant de 1 à  5, je mettrai 4 pour ce séjour. J’y retournerai volontiers.
Merci aux contributeurs de ce séjour.
Yves

Compte rendu du séjour de Forcalquier 

Compte rendu avec une vision accompagnante.                                                                  Nous avions envisagé de faire une sortie vélo électrique pour « accompagner » nos époux. La météo incertaine nous en a découragées.
Cependant, le temps n’était pas si maussade: des orages, certes, mais de courte durée, alternant avec de beaux moments ensoleillés qui nous ont permis de bien occuper chaque jour.
Lundi, nous avons parcouru le marché de Forcalquier, éparpillé entre places et rues. Nous avons découvert un beau carré alimentaire: fruits et légumes de la région, asperges vertes, pois gourmands, melons…
De même quelques artisans du cru ont attiré notre regard: bijoux, coutellerie, objets en bois d’Olivier, senteurs provençales…
Mardi, une rando à Fontiennes: Le tour de la roche
Commencée en sous-bois sur un chemin un peu gadouilleux par suite des pluies de la nuit, nous avons entrevu le Ventoux noyé dans les brumes.
Le retour, totalement différent nous a offert de beaux paysages très secs et rocailleux. Nous y avons longé le parc photovoltaïque de Fontienne. Sur la fin du parcours on a croisé des ânes ainsi qu’une chèvrerie.
Mercredi, nous avons visité plus en profondeur la ville de Forcalquier en montant jusqu’à la citadelle de Notre Dame de Provence.
Quelle vue de là-haut! Magnifique panoramique sur toute la région (montagne de Lure, les Alpes, le Luberon…) et un carillon de toute beauté.
En quittant la place, au détour d’une rue, nous avons fait une superbe rencontre.
Pour sûr, le meilleur souvenir de ce séjour: Mme Sophie et Melle Solange, maquillées comme des voitures volées, vêtues de costumes rétros et colorés exposaient leurs étranges machines à écrire détournées et animaient un « atelier d’écriture clownesques». Il y avait là « la machine à voir la vie en rose », « la machine à remonter qui prend du temps », « la machine pour fakir », « la machine loto » qui nous a permis de gagner un panier dégarni et un lave aisselles ..hihihi!, « la machine pour devenir un brillant écrivain », « la blagueuse » et « la machine à coudre les souvenirs »:  tout un programme!!!
Jeudi, sous un ciel couvert et frais, nous avons découvert le Colorado provençal de Rustrel et ses vingt teintes d’ocre: paysages insolites  comme par exemple des falaises érodées, les cheminées de fées, le désert blanc, le Sahara… les couleurs des ocres contrastent avec les tons de vert de la végétation du massif forestier du Luberon, panorama magnifique qui nous a émerveillées.
Pendant ce temps, les cyclistes étaient sur le parcours de canyon et Colorado se déroulant sur 120 km. Bravo à eux!
Vendredi, Patrice nous a trouvé une marche de 7km au départ de Forcalquier: Les Mourres en direction de La Chapelle Saint Marc. Ça grimpe!!! La vue est superbe sur la ville et les alentours. On respire en faisant des pauses botaniques: orchidées, euphorbes, thym , sarriette, sauge, chèvrefeuille, lavande…
En redescendant, le paysage est agrémenté de rochers aux formes multiples.
Sur le chemin du retour nous sommes passées devant une ferme d’élevage de cochons noirs en plein air. L’orage gronde, vite rentrons!!!!
Samedi, jour de marché à Manosques: nous y étions. Le marché est éclaté dans le centre ville, moins attrayant que celui de Forcalquier. Nous y avons retrouvé un producteur rencontré le lundi et avons ainsi pu faire quelques provisions de melon, asperges vertes et pois gourmands… miammm!!!!
Patrice est déjà de retour, un verre en terrasse au camping et nous filons en ville déjeuner d’un repas léger.
Chaque jour nous avons apprécié les petits rosés et blancs locaux, fromages, fruits…
Le patron du camping a réussi à satisfaire toutes nos attentes surtout pour les cyclistes qui ont eu leur comptant de pâtes et autres sucres lents.
Nous avons ainsi bien su tirer partie de ce séjour fort agréable.
Toujours prêtes pour de nouvelles aventures!!!
La chronique de Jazz:          moi, ce que j’ai préféré, c’est les randonnées dans la montagne en toute liberté.  Youppi !!!                                                                          Monique et Patricia

Course FSGT Ste Geneviève des bois (4/5e cat) 21/5/18 : 1ère victoire !

Ce lundi de Pentecôte je prenais le départ de la course FSGT de Ste Geneviève. Départ groupé des 4e et 5e catégories … plus les cadets. Petit circuit d’un peu plus d’1km, en ville, des virages serrés et beaucoup de relances, c’est le terrain taillé pour les plus jeunes.

8h, je prends un départ disons « discret », en queue de peloton, pas très bien réveillé comme à ma (mauvaise) habitude. Très mauvaise idée sur ce circuit. Les relances sont fortement subies. Au bout de quelques tours je fais l’effort pour repasser dans la tête de peloton, ça va beaucoup mieux.

Quelques attaques se font. Un Cadet du VCCB arrive à s’extirper. Un jeune 4e cat du SCA Evry prend la chasse et essaye de rameuter les cadets de son club … bref c’est un peu brouillon tout ça. Chacun y va de son attaque, ça accélère, ça ralenti, nombreux sont ceux qui ont été lâchés à qui ont reprend 1, 2, voire plus de tour. Pour ma part, j’essaye quelques banderilles, mais malgré mon dossard 5e catégorie pas moyen d’avoir un bon de sortie. Je sens venir ce que je craignais, une arrivée massive sur un circuit étroit avec des voitures garées sur le bas coté. Je me calme un peu pour les derniers tours. Je n’ai quasiment pas vu d’autre 5e cat durant la course et je commence à craindre d’en avoir trop fait.

Je me place dans les 10/12 premières places pour le dernier tour, un poil trop loin pour le scratch vu la configuration. dernier virage à fond pour tout le monde, ça part d’assez loin dans la dernière ligne droite. j’ai les yeux rivés sur le seul 5e cat. devant moi. Je commence à lui reprendre du terrain assez tard mais il dois ralentir et je passe devant dans les derniers mètres. Un poil de réussite me permet donc la première victoire de ma vie de cycliste. Sans exagérer, mais je trouve ça mérité sur l’ensemble de ma course et j’ai le sourire sur le podium. Paradoxalement, je n’ai pas du tout exprimé de joie sur la ligne. Dans ma tête, j’avais surtout 7 coureurs devant moi. Au scratch, le gars du SCA en 4 gagne, suivi de 2 cadets du VCCB qui complètent le podium.

Et le meilleur moment : je ramène le bouquet à la maison avec la petite coupe ! Félicitations de la famille. « Et tu as eu droit  à la marseillaise sur le podium Papa ?  »  LOL

 

Photos du séjour à Forcalquier

Merci à Michel G. pour l’envoi de ces photos lors du séjour à Forcalquier du 13 au 20 mai.

Nous attendons le récit de votre semaine lors de notre prochaine réunion de section le 19 juin prochain!

Réouverture du bar du club!

Avec l’arrivée des beaux jours, et les nombreux jours fériés de ce début mai, nous avons pu recommencer à faire fonctionner le bar du club de notre nouveau local!

Un grand merci à Antonio, Patrice, et Christian, qui ont passé de nombreuses heures à préparer une belle terrasse à l’entrée du local.

Pour rappel, 4 personnes sont en possession des clés du local pour s’y rendre après vos sorties et profiter du bar (1€ par boisson, à mettre dans la caisse dans le frigo svp): Baptiste pour les coursiers, Yves pour le groupe 1, Christian pour le groupe 2, et Jean-François pour le groupe 3.

A vous d’en profiter et d’ajouter encore un peu de convivialité à notre club!

Baptiste

 

La Bourgogne Cyclo – 21 avril 2018 – Pierre Gadiou

Pour ma cinquième participation à La Bourgogne Cyclo avec la Patrouille Eco Cyclo, j’ai bénéficié d’un temps estival exceptionnel pour un mois d’avril. Au départ, situé à Viré dans le vignoble du Mâconnais, nous étions près de 800 cyclosportifs, nouveau record, dont 500 sur le Granfondo de 155 km et 2500 mètres de dénivelé  auquel j’ai participé sur parcours identique à celui de 2017 avec six petits cols au programme à travers vignes, forêts et petits villages bourguignons.

De nombreux participants semblaient ravis de porter leur tenue d’été pour la première fois de la saison mais la température de 29 degrés en milieu de journée a fortement durci le parcours. Dès le départ, il fallait grimper une côte d’environ deux kilomètres dans laquelle j’ai senti que mes jambes n’étaient pas au rendez-vous. Je me suis accroché pendant une quarantaine de kilomètres à un groupe d’une vingtaine de cyclos mais j’ai dû me résoudre à les laisser filer. Vers le cinquantième kilomètre, j’ai eu du mal à gérer les forts pourcentages du col des Chèvres que je passe habituellement sans trop de difficulté et pendant quelques kilomètres, je me suis retrouvé seul.

Je n’ai pas assez bu et j’ai souffert de crampes, ce qui ne m’arrive très rarement. Vers le centième kilomètre, j’ai pris le temps de m’arrêter au ravito et j’ai décidé de finir le parcours sans trop forcer en profitant des paysages avec une mention particulière pour  les points de vue remarquables sur les Roches de Vergisson et de Solutré.

Au final, je me classe 258ème sur 339 classés en 6h14, soit une moyenne de 25 kilomètre-heure et j’obtiens le brevet d’or de catégorie (60-65 ans) … bien qu’ayant mis 47 minutes de plus que l’année dernière.

A l’arrivée, le repas à base de produits locaux a été très apprécié et ceux qui le souhaitaient ont pu en profiter pour goûter à l’excellent vin local d’appellation Viré Clessé.

La Bourgogne Cyclo est une très belle épreuve que je recommande et une excellente préparation avant les cyclosportives de montagne.

Pierre Gadiou

Résumé Course FSGT 5-6 Clamart Noveos dimanche 6 mai

Superbe météo ce dimanche matin pour le vire vire de Clamart.

Celui-là, il porte on ne peut mieux son nom, avec un tour de circuit de 1200m que je connais très bien d’ailleurs puisque c’est un de mes circuits d’entrainement hivernal.

Un paysage à couper le souffle … la ZIPEC de Clamart LOL. Parcours tout plat, 4 virages à 90, quelques obstacles latéraux qui marquent la piste cyclable, bref un plaisir en tous points.

Par contre, rien à dire côté organisation, les virages ont été balayés et sont nickels. Aucun risque de véhicule sur le circuit avec les barrières et les plots en bétons anti attentat.

 

Environ 70 partants dont près de 50 5e catégories.

3 meudonnais au départ, Hicham, Philippe Tézé et moi-même.

Départ tranquille pour ma part en toute fin de peloton, je suis venu à reculons et pas en grande forme.

Je vois Philippe un peu devant moi, et Hicham déjà en tête de peloton.

Quelques tours suffisent à Hicham pour porter son attaque à la poursuite d’un gars de Clamart qui s’est déjà fait la malle.

Ses coéquipiers du CSM ont commencé à fermer les portes comme déjà vu l’année dernière ici même. Mais Hicham fait péter le verrou facilement.

Le but de l’échappée ici est de prendre un tour au peloton, et les deux lascars sont très bien partis pour y arriver, on ne les vois rapidement plus.

Clamart et l’ASM s’occupent du peloton et protègent de toute autre attaque.

Hicham, décidément au-dessus du lot nous rattrape seul, et nous dépasse craignant que le coureur de Clamart ne profite du peloton pour se rapprocher.

Il va gagner haut la main, c’est mérité.

Un Junior de Bois d’Arcy en profite pour attaquer et s’extirpe du peloton seul pour prendre la 3e place.

De mon côté, les jambes sont finalement là, et il me reste du jus pour attaquer à 2 tours de la fin juste avant un de ces 4 virages que je connais par cœur en faux plat montant et petit vent de face. J’embarque un coureur de Clamart qui défend le prix d’équipe et un autre du VC Elancourt qui avait déjà été très actif.

On sprinte à 3. Le gars d’Elancourt fait 4e et j’arrive à passer devant le gars de Clamart.

Philippe qui est toujours resté bien placé fait 11e pour le sprint du peloton et nous permet d’engranger le prix d’équipe juste devant Clamart, contents !

Laurent G.

CYCLO SPORTIVE LA MONMOND (CONTRE 41) LE 22/04/2018

Salut à tous,  petit compte rendu

Encore une fois l’ AS MEUDON est bien présente à (Contre 41) un peu seul  d’autres auraient été les biens venus .

Au départ une bonne centaine…+++. beaucoup d’inscrits en dernière minute   ,le départ est donné 9 heures 15 avec du retard, c’ est parti pour 95 km . Déjà il fait beau le point positif. Le départ est lancé comme d’habitude les 20 premiers km se fond  à  40 km/h, mais!!! voilà la première bosse  des trois annoncées plus le vent , pas bon pour moi, les différents  pelotons se sont déjà formés en  amont, je me trouve dans le deuxième et je saute en haut de la bosse  je me mets en chasse derrière  ou je  laisse beaucoup d’énergie mais sans succès,  nous sommes plusieurs dans le même cas on reforme un petit groupe  avec bonne entente ,là nous irons  jusqu’à l’arrivée en 2 h 43  j’arrive à me  classer 43 ème  et de ma caté 12 ème .

L’organisation pas au top  ,les routes empruntées n’étaient pas géniales (trous beaucoup de gravier, le signalement du parcours parfois un peu tardif  et les résultats malgré  la puce au pied  ne sont apparus que dans la semaine.

A quand la prochaine (la Jean -Luc Félix  01) cyclo-sportive

 

 

 

Gilbert Hannouche, nouveau licencié FSGT 2ème catégorie

Nous avons le plaisir d’accueillir dans nos rangs Gilbert Hannouche, nouveau licencié FSGT, en provenance de l’UASG.

Gilbert sera au départ de notre course mardi prochain sous ses nouvelles couleurs, en 2ème catégorie FSGT. Il continuera de porter les couleurs de l’UASG pour les courses UFOLEP cette saison. Peut être à 100% meudonnais l’an prochain 😉

Nous sommes ravis que tu nous rejoignes et te souhaitons une bonne fin de saison sous tes nouvelles couleurs.

Bon weekend à tous, et rdv mardi matin pour de belles courses à Villacoublay!

Baptiste

LA BLÉ D OR 15/04/2018

Salut à tous  petit compte rendu

Dimanche matin l’as Meudon est bien présente sur la cyclo (blé d’or 2018)   faible participation de ASM  sur cette organisation proche de l’Île de France dommage .

Nous sommes deux au départ  Samuel Collin  et moi même pour 267 engagés, le temps est clément quelques nuages à l’horizon mais  sec  et du vent  prévu dans la plaine .  Le départ est donné à 10h30  à vive  allure à plus de 40 km/h, la petite bosse se passe  sans trop de dommage pour moi pour l’instant  cela  va  durer  pendant 22 km jusqu’à  une bordure dans une relance c’ était trop bien parti ,je continue  pendant une quinzaine de kilomètres seul,  je rattrape  quelques gars au milieu de la Beauce  où le vent  est bien présent .un petit groupe finit par se reformer , plus tard un peloton arrive et Samuel aussi et ça repart encore une fois de plus belle ,vent de côté cette fois reste 60 km  à parcourir ,mais une  chute  se produit à 20 km de l’arrivée le gars reste à terre sonné,une moto de l’organisation est juste derrière ouf !!!  le peloton se coupe en deux encore une bordure, je réussi à rentrer sur le groupe devant , enfin  il reste 10 km et ça roule de plus en plus vite vers l’arrivée.                                       Après 2 heures 35 de course sur 96 km  avec une bonne moyenne je me classe 21 iéme de ma catégorie et en dessous du top 100 et  Samuel arrive  quelques places derrière .

A quand la prochaine Cyclosportive                  

Bernard .F